13.5.08

Guillaume Depardieu, Tout donner

                          


« Je veux faire taire les journalistes !»


Pas facile de prendre rendez-vous avec Guillaume Depardieu rencontré à la Foire du livre de Saint-Louis il y a quelques jours. Ouf ! Après de nombreuses signatures de son psycho-ouvrage et une heure trente d’attente pour votre serviteur, nous l’avons gentiment entraîné prendre un verre histoire de discuter de Tout donner, son livre d’entretien avec Marc-Olivier Fogiel. Visiblement éreinté et agacé (pas par la critique, cette fois, mais par les nombreuses demandes des lecteurs de la Foire), le comédien semblait sur ses gardes et n’a pas hésité à balancer quelques invectives (non autorisées ici), à l’encontre des médias. Nous avons failli le quitter là, seul avec son spleen et sa colère, mais capituler aurait été trop simple. Alors, après moult hésitations, nous avons choisi de rapporter tout de même quelques uns des propos de Messire Guillaume Depardieu, star quasi estampillée «Academy », à présent. Qu’il est loin le temps de Tous les matins du monde...


Pourquoi avoir choisi Marc-Olivier Fogiel pour ce livre d’entretien ?
Parce qu’il reflète le mieux l’inconscient populaire. On m’a proposé de faire une mise au point par rapport à ce que les journalistes racontaient sur moi. Je voulais dire une fois pour toutes ce que je pensais. Faire taire tous ceux qui ont écrit des conneries sur moi. Ça ne m’a jamais intéressé… Ces ramassis de mensonges. Je suis né avec une célébrité alors que je n’avais rien demandé.

Alors il s’agit d’une forme de psychothérapie ?
Je fais une analyse depuis quinze ans comme ça je ne réponds plus aux questions qui parasitent mon travail…

Vous racontez que vous vous êtes prostitué. On a du mal à imaginer que vous ayez manqué d’argent.
Cliché ! Mon père n’a rien à voir. J’ai vécu ma vie tout seul. J’ai été amené à le faire mais pas pour l’argent, pour la curiosité. Je me suis laissé entraîner par d’autres, je voulais voir comment c’était.

Ce livre vous a-t-il donné des envies d’écriture ?
J’ai écrit un roman initiatique, Le Fait du roi. Il paraîtra à la rentrée prochaine. Je ne lis pas… On peut écrire sans lire et lire sans écrire.

Des projets à l’écran ?
Une société de production dans laquelle je vais jouer ou réaliser.

Comment choisissez-vous vos films ?
Il y a les bons et les mauvais scénarios. Cela fait partie du talent d’un artiste de savoir choisir.

© Propos recueillis par Corinne Bernard,  2004.

Tout donner, Guillaume Depardieu et Marc-Olivier Fogiel, éd. Plon.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire